Méthodes et programmes de piano

Méthodes de piano

Bien que les méthodes soient populaires dans toutes les classes de musique, le type de répertoire qu’on y trouve n’a pas été systématiquement analysé. Un inventaire des pièces contenues dans les méthodes nord-américaines de piano a été entrepris afin d’identifier le type de musique considérée comme importante dans chaque méthode. Les résultats constituent une source précieuse d’informations pour les professeurs visant à fournir à leurs élèves une variété de styles et de répertoires (Lu, 2012).

Une autre étude cherche à savoir si les méthodes de piano intègrent des activités propres à l’acquisition de toutes les connaissances nécessaires à une bonne éducation musicale. Une analyse des contenus a montré que bien qu’une variété d’activités sont constamment mises de l’avant dans la majorité des méthodes, on observe un manque significatif d’activités de création telles que l’improvisation et la composition. De plus, on a observé que, lorsqu’il y en avait, elles n’étaient pas intégrées dans le corps du programme, mais présentées à part (Sundell, 2012).


Apprentissage de la lecture musicale: Codification de l’environnement visuel (Mongrain, 2015)

La présence d’analogies dans les méthodes de piano a été examinée a2fin d’évaluer leur importance en tant que stratégie d’enseignement et afin d’identifier les types d’analogie les plus courants (corporelle, visuelle, fonctionnelle et relationnelle). Les bienfaits de l’analogie dans l’enseignement sont nombreux. Malheureusement, notre étude a montré que l’utilisation de l’analogie y est souvent cachée ou implicite (titre des pièces, illustrations, paroles de chanson) et rarement intégrée en tant qu’information utile (Morais, 2005).

L’acquisition d’une bonne technique est un des principaux objectifs des professeurs de piano. Il était donc important d’examiner les techniques présentées dans les méthodes dans le but de mieux comprendre comment elles le sont, et d’identifier lesquelles sont absentes de certaines méthodes en particulier. Les résultats fournissent aux professeurs de piano une information complète et approfondie sur les éléments techniques présents dans les différentes méthodes de piano et les aident donc à choisir les méthodes qui conviendront le mieux à leurs élèves (Sung, 2015).

Projets à venir : Pour faire suite à l’analyse détaillée des principales méthodes de piano d’Amérique du nord, notre prochain projet est de publier une analyse complète des contenus et une comparaison des différentes collections de partitions habituellement utilisées pour enseigner le piano. Cette publication constituera une ressource irremplaçable pour les chercheurs et un excellent manuel d’enseignement pour les étudiants de premier cycle et aux études supérieures en pédagogie du piano.

Méthode Suzuki

Le jeu à l’oreille et les processus naturels d’apprentissage sont au cœur de la méthode Suzuki, mais peu de chercheurs ont examiné si les étapes initiales du jeu à l’oreille sont étayées par la recherche théorique et empirique, ou si le processus naturel d’apprentissage, tel que l’apprentissage de la langue et de la lecture, s’applique en ce qui concerne la musique. En s’attaquant à ce manquement dans la recherche, nous avons été en mesure de souligner les bienfaits du jeu à l’oreille et de démontrer qu’il n’y a aucune raison d’associer le jeu à l’oreille avec de faibles compétences en lecture musicale. Toutefois, notre recherche a également montré qu’il est trompeur pour plusieurs raisons d’avancer que l’apprentissage d’un instrument de musique peut se dérouler aussi naturellement que l’apprentissage d’une langue maternelle. La popularité de la méthode Suzuki rend cette étude d’autant plus pertinente (Comeau, 2012).

Système des examens de piano

Étant donné qu’il manque une étude complète des programmes canadiens d’examens de piano, nous avons entrepris d’explorer les origines et l’évolution des systèmes d’examens des conservatoires de musique. Cette étude de nature historique a mis en lumière une évolution continuelle ainsi qu’une transformation des programmes allant d’une approche principalement technique vers une autre donnant plus de place à la théorie, à laquelle s’ajoute un élargissement général des répertoires. Cette étude d’ensemble amène des points de vue intéressants sur les différents programmes de musique et d’examens dans lesquels sont inscrits de nombreux élèves (Babin, 2005).