Enseignement par la technologie

 
Mesures du jeu pianistique
MIDIator est un logiciel développé au Laboratoire de piano qui permet d’analyser le jeu pianistique d’un élève. Grâce au MIDIator, les chercheurs, les professeurs et les élèves ont accès à un outil de mesure objective du jeu pianistique qui peut leur servir à examiner la précision du jeu ainsi que la qualité de certains effets expressifs. Cet outil peut également servir à mesurer les progrès (Comeau, Khanafar, et Shirmohammadi, 2006).

Base de données numérique audiovisuelle
Nous avons mis sur pied une collection en ligne de vidéoclips numérisés montrant des extraits de cours de piano. Nous avons ensuite examiné l’expérience de cinq professeurs de piano lors de leur travail avec cet outil sur une durée de quatre semaines, à partir d’une méthodologie d’étude de cas multiples. Les résultats de cette étude montrent que la consultation de ces vidéoclips constitue une activité positive de développement professionnel qui facilite l’apprentissage de l’enseignant, apprentissage que ce dernier peut ensuite immédiatement transférer à son propre enseignement au profit de l’élève (Brook, 2007).

Suite au succès de cette étude préliminaire, plus de 700 vidéoclips d’extraits de cours de piano ont été enregistrés et catalogués au Laboratoire de piano, conduisant à la création de la base de données en ligne. Ces vidéoclips présentent une variété de stratégie d’enseignement, des approches variées des techniques pianistiques, des activités de lecture musicale, des introductions aux instruments anciens, et des exemples d’utilisation de la technologie dans le cadre des pratiques. L’importance de cette ressource et son utilité pour la recherche et la formation des enseignants sont en cours d’étude.
The online digital video library webpage

Logiciel de visualisation du mouvement
Nous avons, dans une première étape, examiné les possibilités de concevoir et de créer une caméra flexible et facile à utiliser pouvant enregistrer les mouvements humains et permettre leur suivi sans l’aide de marqueurs, ouvrant ainsi la voie à une observation non-invasive des mouvements de doigts, de mains et du corps du pianiste. Nous avons été ensuite en mesure de souligner les avantages et les limites d’un tel système pour la recherche en pédagogie du piano (Côté, Payeur, et Comeau, 2007).

Nous avons développé, à l’aide du suivi de mouvement en trois dimensions, deux applications innovantes permettant d’explorer dans quelle mesure une rétroaction visuelle en trois dimensions peut contribuer à maintenir une bonne posture au piano. Nous avons premièrement été en mesure, grâce aux techniques de base de capture de mouvement, de créer une reconstruction visuelle en 3D des mouvements du système squelettique d’un élève jouant au piano. Cette reconstruction peut ensuite être présentée à l’aide d’une interface permettant de voir et d’examiner les mouvements du pianiste à partir de n’importe quel point de vue. Dans un deuxième temps, nous avons reconstruit en trois dimensions la posture et les mouvements corporels d’un pianiste professionnel afin de les comparer aux postures et aux mouvements de divers élèves de piano, simplement en juxtaposant ces reconstructions visuelles aux vidéos en deux dimensions des pianistes. Il a ensuite été possible d’étudier comment cette rétroaction visuelle aide les élèves à identifier les problèmes éventuels de leur posture lorsqu’ils sont au piano. Ce travail de juxtaposition des reconstructions et des vidéos de pianistes, rendu possible par les technologies de capture de mouvement, s’est avéré un outil tout-à-fait novateur pour l’amélioration et l’enrichissement de l’enseignement d’un professeur (Mora, Lee, Comeau, Shirmohammadi, et EI Saddik, 2007).

Nous avons étudié le capteur Microsoft Kinect afin de vérifier s’il pouvait enregistrer et quantifier les caractéristiques des postures droites du pianiste. L’objectif était également de vérifier dans quelles conditions cet outil pouvait être fiable pour mesurer les différentes caractéristiques de la posture neutre typique de différents pianistes. À ce jour, les résultats indiquent que Kinect n’a pas le niveau de résolution suffisant pour mesurer des positions variables impliquant la tête, les épaules et le dos, dans le cadre d’une comparaison de mesures d’un grand nombre de cas. Actuellement, cette technologie peut surtout servir à obtenir des données qualitatives sur les positions de la tête et des épaules, ou sur des mouvements généraux de grande amplitude et leurs trajectoires (Payeur et al., 2014).

Nous cherchons également à vérifier si Dartfish, un logiciel de lecture audiovisuelle et de suivi de mouvements utilisé dans les sports d’élite et professionnels, pourrait devenir un outil fiable pour faire le suivi et la mesure sur les plans quantitatifs des positions corporelles d’un pianiste, et de le comparer avant et après une intervention en éducation somatique. Nous avons testé sa fiabilité et la répétabilité des mesures de distance et d’angle en situation contrôlée en laboratoire. Jusqu’à maintenant, les résultats indiquent que la marge d’erreur des mesures de Dartfish est suffisamment minimale pour permettre les mesures quantitatives des postures des pianistes et leur utilisation dans les études impliquant des sujets humains (Beacon, 2015).

Projets à venir : Le potentiel de Dartfish en tant qu’outil de mesure quantitative a été examiné. Nous projetons maintenant de vérifier sa fiabilité en tant qu’outil dans le cadre d’une éducation somatique en pédagogie du piano. Étant donné que les webcams, les téléphones intelligents et les caméras vidéos de poche sont largement accessibles pour enregistrer rapidement et facilement des vidéos, Dartfish pourrait être utilisé aisément par les professeurs de piano lorsqu’ils abordent la question de la posture avec leurs élèves.